Allaitement et sommeil : halte aux préjugés

L’allaitement a mauvaise réputation.
Les bienfaits pour la santé des bébés ne sont plus à démontrer, mais les Mamans allaitantes s’attendent à vivre un véritable parcours du combattant côté sommeil.
Ça en décourage plus d’une…

Allaitement et sommeil : faisons le tri entre les préjugés et la réalité.
Certaines croyances sont tenaces.
Elles sont rarement en faveur de l’allaitement :

  • Les bébés allaités dormiraient moins bien que les bébés au biberon : FAUX !
  • Endormir bébé au sein pourrait le rendre capricieux : FAUX !
  • Les Mamans allaitantes dormiraient moins bien que les parents au biberon : FAUX !

Vous souhaitez allaiter, mais vous avez peur des nuits fractionnées.
Ou bien vous allaitez déjà, mais vous hésitez à arrêter pour mieux dormir.
Cet article est pour vous.

Le sommeil du bébé allaité

La pression sociale : bébé fait-il ses nuits ?

Tous les parents de bébés redoutent certaines questions de leur entourage, comme « alors, il dort bien la nuit ? ».
Moment difficile.
Car les jugements de valeur font très mal.

Les bébés qui font leurs nuits sont arbitrairement catalogués comme des « gentils bébés ».
Leurs parents sont félicités et se sentent automatiquement compétents.

Mais si vous avez un bébé qui se réveille la nuit, il est souvent qualifié de « difficile ».
Vous recevez alors beaucoup, beaucoup de conseils de votre entourage, même de ceux qui n’ont pas d’enfants !

Le sommeil est le principal aspect de la parentalité sur lequel nous sommes jugés.
Ce qui nous rend anxieux et frustrés…
A cause du regard des autres !

Pour les bébés allaités, c’est encore pire.
« S’il ne fait pas ses nuits, c’est parce que tu l’allaites.
Essaie un biberon, tu verras ! »
La tirade idéale pour vous culpabiliser en 2 secondes…

Ces préjugés viennent souvent d’une méconnaissance des liens naturels entre sommeil et allaitement.
Remettons les pendules à l’heure.

L’impact de l’allaitement sur la santé des bébés

Le lait maternel est un véritable bouclier protecteur contre les maladies.
D’après une étude parue en 2016 dans le Lancet, les bébés allaités sont moins touchés que les bébés au biberon par la mort subite du nourrisson, les infections gastro-intestinales, les diarrhées, les otites et les infections respiratoires.
 
Plus de 800.000 morts précoces pourraient être évitées par an si tous les bébés au monde étaient allaités.
Rien que ça !
 
Certaines études parlent même d’un meilleur Quotient Intellectuel (QI) chez les bébés allaités par rapport aux bébés au biberon : à vérifier !
Au rayon des certitudes : l’allaitement crée un lien affectif très fort entre une Maman et son bébé.
Ce qui favorise son développement émotionnel et psychologique.
 

En résumé, le lait maternel est comme une potion magique naturelle pour les bébés.
Jamais plus dans leur vie ils ne retrouveront un aliment aussi optimisé pour le développement de leur corps et de leur cerveau.

Les réveils du bébé allaité par rapport au bébé biberon

Beaucoup de parents et de professionnels de santé sont persuadés que les bébés allaités se réveillent plus souvent que les bébés au biberon.

Cette croyance date de l’époque où l’on recommandait aux Mamans d’allaiter à heures fixes, toutes les 3 heures.
Le contraire de l’allaitement à la demande.
Conséquence : les bébés se retrouvaient sur des seins surgonflés de lait.
Expérience douloureuse pour les Mamans.
Et insatisfaisante pour les bébés, qui n’arrivaient pas à se nourrir correctement.
Donc se réveillaient très souvent avec la faim.
 
Maintenant que l’allaitement à la demande est la norme, les études montrent qu’il n’y a pas de différence entre les bébés allaités et ceux au biberon la nuit.
Comme par exemple dans cette étude de 2015 sur 715 bébés de 6 à 12 mois, 78.6% d’entre eux se réveillaient la nuit, sans aucun écart dû au mode d’alimentation.
Notons que les bébés qui étaient plus alimentés pendant la journée demandaient moins de nourriture la nuit, mais ne se réveillaient pas moins souvent.
A cet âge (6 à 12 mois), les causes des réveils ne sont pas toujours à chercher du côté de l’alimentation.
 

Les bébés longuement allaités sont-ils plus capricieux ou dépendants ?

C’est une ancienne hypothèse de la théorie psychanalytique.
Parfois relayée et amplifiée par certains professionnels anti-allaitements.
D’après cette théorie, l’allaitement doit être court (moins de 6 mois) pour arrêter la « fusion » mère-enfant au plus tôt, sous peine de troubler le développement de l’enfant.
L’endormissement au sein est particulièrement mis en cause.
Toujours d’après la psychanalyse, si l’allaitement se prolonge, il pourrait causer des difficultés dans le processus d’autonomisation de l’enfant.
 
Seul problème : les études qui pourraient justifier cette théorie n’analysent que les cas de sevrage difficiles, car les Mamans allaitantes pour qui tout se passe bien ne consultent pas.
 
Le consensus actuel suggère plutôt que les bébés longuement allaités sont moins anxieux, plus calmes, et plus facilement consolables que leurs homologues au biberon.
L’allaitement permet bien sûr de favoriser l’attachement entre une mère et son nourrisson.
Plus les enfants développent une relation stable avec leur figure d’attachement, plus ils se sentent en sécurité, et moins ils ont besoin de disponibilité et de proximité.

Le sommeil de la Maman allaitante

Effet de l’allaitement sur la santé et l’humeur de la Maman

La nature a bien fait les choses.
Non seulement l’allaitement est bon pour bébé, mais il a aussi de nombreux effets positifs sur la Maman.

Plusieurs études ont démontré que les Mamans allaitantes ont un niveau de stress plus faible que les Mamans non allaitantes.
De plus, elles montrent moins d’humeur négative et un niveau plus élevé d’attachement maternel (oui, je me répète, mais c’est vraiment ce qui revient le plus souvent dans les études 😊)

L’impact sur leur santé est aussi très significatif.
Les Mamans allaitantes sont moins sujettes aux hémorragies et aux infections post-partum.
Encore un bénéfice : l’allaitement diminue le risque de cancer du sein.
20000 morts par an pourraient être évitées dans le monde si toutes les Mamans allaitaient !

D’où viennent les croyances sur le sommeil de la Maman allaitante ?

Il existe beaucoup de préjugés sur le lien entre sommeil et allaitement.
Beaucoup de gens pensent que les Mamans allaitantes sont plus fatiguées que les parents au biberon car elles s’occupent seules de nourrir bébé la nuit.
Raison : un biberon peut être préparé aussi bien par le Papa que la Maman.
Donc les parents au biberon peuvent se partager les réveils la nuit.

C’est faux !!!
C’est beaucoup plus fatiguant de préparer un biberon à 2 heures du matin que de mettre bébé au sein.
 
Ceci dit, les premières semaines sont très difficiles pour toutes les Mamans allaitantes.
 

Un sommeil réparateur grâce à l’allaitement

Une étude de 2002 a même comparé en laboratoire le sommeil des Mamans allaitantes et non allaitantes.
Résultat : elles ont un temps de sommeil total très proche.
Idem pour le sommeil paradoxal.
Par contre, les Mamans allaitantes bénéficient de 3 fois plus de temps de sommeil profond (le plus réparateur) que les non-allaitantes !
Ce qui veut dire que les Mamans au biberon dorment beaucoup en sommeil léger (peu réparateur).
 
Conclusion : quand bébé est allaité, ce sont les deux parents qui dorment mieux !!!
 
Bien entendu, cet argument ne doit pas être utilisé par les Papas pour ne pas s’occuper de leur bébé la nuit.
Plus bébé vieillit, et moins les réveils sont dus à la faim.
Donc ils peuvent être résolus aussi bien par Papa que Maman !

Les hormones de la lactation : un cocktail naturel et détonant !

A chaque tétée, de nombreuses hormones sont naturellement libérées dans le sang de la Maman.
Prolactine, ocytocine, dopamine : elles ont toutes un rôle à jouer dans son sommeil.

La prolactine stimule bien entendu la lactation.
Elle permet aussi d’accélérer le passage en sommeil lent profond.

L’ocytocine est aussi appelée « hormone de l’amour ».
Elle favorise un climat de détente propice au repos et à la somnolence.

La dopamine, surnommée « hormone du bonheur », est un neurotransmetteur associé au sentiment de plaisir.
Elle permet aux Mamans allaitantes de se réveiller facilement pour répondre aux besoins de bébé.

Arrêter l’allaitement dans l’espoir d’être moins fatiguée ?

Devenir mère est épuisant :
  • Grosses responsabilités
  • Répartition inéquitable des tâches dans le couple
  • Stress associé au changement de vie avec un bébé
Résultat : beaucoup de Mamans sont carrément en surmenage après la naissance.
Alors qu’elles ont besoin de se reposer d’un accouchement souvent difficile.
 

Et l’allaitement dans tout ça ?
Allaiter est-il fatiguant ?

Une étude de 2006 a comparé les niveaux de fatigue de 253 mères à 2-4 jours, 6 semaines et 12 semaines après la naissance.
Conclusion : les Mamans allaitantes étaient aussi fatiguées que les Mamans au biberon.
 

Mais peut-être qu’arrêter l’allaitement permettrait d’être moins fatiguée ?
Peut-être que bébé se réveille la nuit à cause de l’allaitement ?
C’est ce que pensent beaucoup de gens.

Pourtant c’est faux, et démontré par cette étude de 1998.
La fatigue est plutôt corrélée avec la dépression, le stress perçu par les Mamans et le tempérament de leur bébé.

Les pères sont beaucoup moins touchés.
Donc messieurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire :
  • Occupez-vous de votre bébé et de sa Maman
  • Faites mentir les statistiques sur la  répartition inéquitable des tâches dans le couple !

Je vous ai préparé un guide gratuit : "Votre bébé dormira mieux dès ce soir (6 changements simples et sans pleurs)"
Emmanuel

Emmanuel Bouvier coach en sommeil bébé
Coach sommeil bébé certification gentle sleep

Partager ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres conseils sommeil bébé

Sommeil du bébé allaité

RGO bébé allaité : 8 clés pour le soulager

Votre bébé allaité régurgite tellement qu’il a un bavoir sur toutes ses photos. Il hurle de douleur dès que vous le posez.Résultat : vous avez

Sommeil du bébé allaité

Allaitement et sommeil : halte aux préjugés

L’allaitement a mauvaise réputation.Les bienfaits pour la santé des bébés ne sont plus à démontrer, mais les Mamans allaitantes s’attendent à vivre un véritable parcours

Téléchargez
votre guide gratuit

Recevez par mail notre guide, appliquez ses conseils et votre bébé dormira mieux dès ce soir (6 changements simples et sans pleurs)

Saisissez votre email :