Le sommeil du nouveau-né allaité : 6 pièges à éviter !

sommeil nouveau né allaité

Si votre bébé vient de naître (ou si c’est prévu pour bientôt) alors vous vous posez certainement beaucoup de questions sur son sommeil.
Comment va-t-il dormir ?
Faut-il le réveiller pour le nourrir ?
Comment le coucher pour minimiser les risques de mort subite même s’il a des régurgitations ?

Et comme vous cherchez des conseils spécifiquement pour bébé allaité, les réponses ne sont pas faciles à trouver.
C’est l’objectif de cet article : répondre aux questions les plus controversées sur le sommeil du nouveau né allaité.

Après la naissance : joie, puis fatigue

La naissance de bébé : un moment extraordinaire !

Bébé est né il y a quelques jours.
Toute la famille vient visiter ce bout de chou tout neuf.
Joie !
Réjouissances !
C’est la fête à la maison !

 
Après cette effervescence, les premiers jours de « vie normale » avec bébé sont durs.
Pour tous les parents.
 
La maison semble vide.
Le rythme imprévisible imposé par bébé paraît infernal.
L’enthousiasme laisse place à la fatigue.
 
Comme si après avoir franchi la ligne d’arrivée d’un marathon, on vous annonce qu’il faut maintenant courir un iron man…

Tout de suite.
Sans reprendre votre souffle.

 

Pour la Maman allaitante c’est encore pire

Elle s’occupe seule de nourrir son bébé.
Elle teste des dizaines de position d’allaitement.
Parfois avec des seins douloureux.

Elle s’inquiète de plein de choses.
Comme savoir si bébé est bien nourri
Ou si c’est de sa faute si bébé se réveille aussi souvent (la réponse est non).

 
Le soir, le nouveau-né enchaîne les tétés de 18h à 21h.
Juste au moment où la Maman voudrait bien confier son nourrisson au Papa, c’est injuste !
Et les jours de pic de croissance, c’est encore pire : bébé est carrément accroché au sein toute la journée.
« Comme une moule à son rocher. »
 
A certains moments, elle  n’a plus une minute pour s’occuper d’elle.
Littéralement.
Au point de devoir faire un choix entre manger ou prendre une douche, car elle n’aura peut-être pas le temps de faire les deux…
 
C’est trop d’un coup.
Ras le bol !
 
(Messieurs les Papas
Si vous êtes au travail pendant que votre femme s’occupe de votre nouveau-né à la maison, alors vous avez des journées probablement beaucoup moins fatigantes qu’elle.
Non, elle ne se tourne pas les pouces à la maison pendant que bébé dort.
Oui, elle a besoin de vous.
Alors soyez des hommes responsables, et occupez-vous de tout le reste à la maison.
Oui, tout : vos autres enfants, le linge, le ménage, les repas, les courses.
L’ambiance sera tout de suite beaucoup plus détendue.)
 

Ouf, ça fait du bien d’en parler.

Ceci dit, il est trop craquant ce bout de chou.
Le voir satisfait pendant la tétée, c’est tellement relaxant !
Fierté.
Amour infini pour ce petit ange…
 

La vie des parents de nouveaux-nés au biberon n’est pas rose non plus

Quand bébé pleure, il faut du temps pour préparer un biberon.
Le temps de se faire « trouer » les oreilles par les pleurs.
Alors que le sein de la Maman allaitante est toujours prêt.
 
Quand le biberon est terminé, si bébé pleure encore, il faut trouver une autre solution pour l’apaiser.
Et s’il fait un pic de croissance, on donne un autre biberon ?
Incertitude.
Peur de faire une erreur.
Si bébé est allaité, il peut rester au sein autant de temps que le supporte la Maman.
Pas besoin de trouver autre chose pour l’apaiser.
La quantité de lait maternel s’adapte aux besoins du bébé allaité.
Aucun risque de faire une erreur.
 
Et côté sommeil, les nouveaux-nés au biberon s’endorment souvent moins facilement que les bébés allaités.
Pourquoi ?
Car selon une étude hollandaise de 2020 sur 83 échantillons, la composition du lait maternel évolue au fil de la journée.
Si c’est le moment de dormir, le lait maternel contient une forte quantité de tryptophane, précurseur de la mélatonine.
C’est une hormone naturelle dont l’effet est très soporifique !
 
Mais alors, si le lait maternel est aussi magique, vous vous posez probablement la question suivante :

Mon nouveau né allaité ne fait pas ses nuits : pourquoi ?

Nous avons tous entendu parler d’un bébé qui faisait ses nuits en sortant de la maternité. Et là, grosse interrogation : si c’est possible chez les autres, pourquoi mon bébé ne le fait pas ?
Et si c’était à cause de l’allaitement ?

Biberon ou allaitement pour bien dormir ? Les études scientifiques

Il y a quelques dizaines d’années, plusieurs études scientifiques basées sur des questionnaires avaient indiqué que les bébés au biberon se réveillaient moins souvent que les bébés allaités.
Ce qui avait conduit certains professionnels de santé à recommander le biberon.
Coup dur pour l’allaitement.

Cette affirmation a maintenant été démentie par les études les plus récentes, notamment une étude de 2018 sur 283 bébés basée sur des mesures objectives, donc plus précises que les questionnaires.

La réalité, c’est que 90% des bébés de 0 à 3 mois se réveillent la nuit.
Sans différence entre le sommeil du nouveau né allaité et celui au biberon.
Donc un enfant qui fait ses nuits quelques jours après sa naissance, c’est l’exception qui confirme la règle.

Pourquoi le nouveau-né allaité se réveille la nuit ?

Votre nourrisson se réveille probablement pour 2 raisons :

  • Vérifier que tout va bien et que vous êtes prêt de lui s’il a besoin de vous
  • Se nourrir

Donc c’est principalement pour assurer sa survie et sa croissance.
En somme, il est très sain et normal pour un nouveau-né de se réveiller la nuit !

Les cycles de sommeil du nouveau né allaité

Les bébés de moins d’un mois dorment généralement autant le jour que la nuit.
Au total : 14 à 20 heures par 24 heures, réparties en 6 à 8 épisodes de sommeil.
Un rythme de veille-sommeil tout à fait normal pour un nourrisson est de dormir 45 minutes à 3 heures d’un coup, puis de se réveiller pour 30 à 60 minutes. Et recommencer ainsi toute la journée et toute la nuit.
Les journées d’un nouveau-né sont ultra-fractionnées, et c’est souvent déroutant pour les parents.

Les moments d’éveil sont surtout occupés par les tétées.
Il ne lui reste que très peu de temps pour faire autre chose, comme observer son environnement ou faire des sourires à ses parents (trop mignon !)

Faut-il réveiller bébé pour allaiter la nuit ?

Le cas général : privilégiez son sommeil

Pour un bébé au biberon, c’est facile de savoir s’il se nourrit assez : il suffit de noter quelle quantité on lui a donné dans les biberons.
Mais pour un bébé allaité, c’est plus compliqué : vous vous demandez peut-être s’il tète assez.
Et donc s’il fait de longs épisodes de sommeil (plus de 4 heures d’affilée) sans se réveiller, ou même s’il pleure dans son sommeil, vous vous demandez s’il a faim.

La réponse pour un nouveau-né en bonne santé est très simple : non, on ne réveille pas un bébé qui dort pour le nourrir.
S’il a faim, il se réveillera.

La raison de cette recommandation est que le sommeil est particulièrement important pour la santé et le développement de votre enfant :

  • Construction du cerveau et sécrétion de l’hormone de croissance : bébé grandit pendant qu’il dort !
  • Régulation de ses émotions : un bébé qui dort bien est un bébé moins grognon
  • Acquisition des apprentissages : les progrès en motricité et en langage sont « sauvegardés » pendant le sommeil

Bien entendu, il existe des exceptions : c’est l’objet du paragraphe suivant.

Bébé allaité ne se réveille pas la nuit

Si votre nouveau-né allaité dort pendant de longues périodes (plus de 4 heures d’affilée), vous vous inquiétez probablement de 2 choses :

  • la mise en route de l’allaitement
  • est-ce que bébé aurait besoin de se nourrir mais ne se réveille pas ?


Pour favoriser la bonne mise en place de l’allaitement, on recommande d’allaiter à la demande, en mettant bébé au sein dès les premiers signes d’éveil après chaque épisode de sommeil.
Ce qui veut dire qu’on ne restreint pas les tétées à des horaires arbitraires (comme par exemple attendre 3 heures entre chaque tétée).

On constate généralement qu’un nouveau-né tète au moins 8 à 12 fois par 24 heures en allaitement à la demande.

Pour savoir si votre bébé tète suffisamment, vous pouvez déjà vérifier le nombre de couches qu’il mouille par jour : consultez le tableau ci-dessous pour plus de détails, il est issu des recherches de K. Hoover et B. Wilson-Clay, deux spécialistes de l’allaitement.
Dans ce tableau, la quantité d’urine d’une couche « mouillée » est environ 3 cuillères à soupe d’eau (45ml).
Vous pouvez faire un test sur une couche propre avec un verre mesureur pour vous rendre de l’état de la couche avec une telle quantité d’eau.

Age de votre bébé 1 jour 2 jours 3 jours 4 jours 5 jours et plus
Nombre de couches mouillées (en moyenne sur 24 heures) Au moins 1 couche mouillée Au moins 2 couches mouillées Au moins 3 couches mouillées Au moins 4 couches mouillées Au moins 6 couches mouillées

Les selles sont plus difficiles à suivre, car elles sont très variables d’un bébé à l’autre. Et le lait maternel est tellement optimisé pour l’estomac de bébé qu’il produit très peu de selles par rapport au lait industriel.

Un bébé qui ne se réveille pas quand il a faim est en général un bébé fatigué, et qui prend peu de poids au fil des jours.
Donc si votre bébé est tonique quand il est éveillé, et qu’il suit sa courbe de croissance, tout va bien.

Consultez votre pédiatre en cas de doute.

Comment coucher bébé sans danger après la tétée ?

Allaiter son bébé pendant au moins 2 mois réduit le risque de mort subite du nourrisson de 50%.
Alors ce serait dommage de gâcher ce bénéfice.

La nuit, c’est très tentant de reposer bébé dans son berceau dès qu’il s’arrête de téter, car vous souhaitez vous rendormir au plus vite.
Comme je vous comprends !

Mais il y a 2 risques :

  • Bébé régurgite, car le lait remonte facilement l’œsophage en position couchée.
    • Le scénario classique, c’est un reflux gastro-œsophagien qui fait très mal à cause de l’acidité de l’estomac
    • Le scénario catastrophe (très peu probable, mais qui fait très peur), c’est que bébé s’étouffe à cause de ses régurgitations
  • Bébé a un rot coincé, qui fait très mal, et ne sort pas s’il est couché :
    • Le besoin de roter après une tétée est moins fréquent qu’après un biberon, surtout pour les tétées courtes, mais ça peut arriver
    • Ça dépend des positions d’allaitement.

Pour toutes ces raisons, l’assurance maladie recommande de garder bébé en position verticale pendant quelques minutes après la tétée.
C’est le moment de faire un groooos câlin !

Ensuite, vous pourrez le coucher tout doucement sur le dos.

Mon nouveau-né s’endort au sein : est-ce un problème ?

Le bonheur de téter

S’endormir au sein est bien la manière la plus naturelle et la plus agréable de s’endormir pour un bébé.
Sentir la chaleur de sa Maman en peau-à-peau…
Apprécier le goût du bon lait maternel…
Tout en profitant de l’apaisement de la succion…
Bref, c’est un pur moment de bonheur !

Mais vous avez peut-être entendu que bébé se réveille souvent la nuit parce qu’il s’endort au sein.
C’est totalement faux pour un nouveau-né : en général il se réveille car il a faim !!!

Peut-on éviter l’association systématique entre allaitement et endormissement ?

Quand c’est possible (surtout la journée), je vous recommande de préférer l’allaiter juste après un épisode de sommeil, plutôt que juste avant.
Néanmoins, il y a tellement de tétées et d’épisodes de sommeil dans les journées et les nuits d’un nouveau-né, qu’il est impossible de l’empêcher de s’endormir au sein.
Donc relâchez la pression sur ce point : vous aurez bien le temps d’y penser plus tard !

Allaitement de nuit : bébé dans sa chambre ou en cododo ?

C’est la grande question que se posent toutes les Mamans allaitantes.
Entre le côté pratique de l’allaitement, le sommeil de la Maman et la relation avec le Papa, il y a parfois des compromis à trouver pour vous faciliter la vie.

Allaiter bébé dans sa chambre la nuit

Si vous préférez que bébé dorme dans sa chambre dès son plus jeune âge, c’est probablement pour ne pas déranger le sommeil de votre conjoint.
Ou pour éviter le changement de chambre dans le futur.
Ou encore parce que vous considérez la chambre parentale comme dédiée à votre couple, ou les enfants ne sont pas les bienvenus.

Quelles que soient vos raisons, je les respecte.
Car mon rôle de coach sommeil bébé est de vous aider en accord avec vos valeurs.

L’inconvénient d’allaiter bébé dans sa chambre est le nombre d’allers-venues que vous risquez de faire entre votre chambre et celle de votre enfant.
Ils risquent d’handicaper votre sommeil.
Reposer bébé dans un lit à barreau est aussi plus fatigant pour votre dos que dans un berceau de cododo qui s’ouvre sur le côté.

Une solution est bien entendu que ce soit le Papa qui s’occupe de porter bébé entre les deux chambres la nuit pour sauvegarder une partie de votre sommeil.

Cododo : partage du lit ou de la chambre ?

D’après une étude de 2002, les Mamans qui découvrent la facilité d’allaiter la nuit en cododo déclarent vouloir allaiter beaucoup plus longtemps que si elles n’avaient pas essayé le sommeil partagé.

Il y a 2 types de cododo : bébé dort dans le lit parental ou dans un berceau sur le côté.
Les statistiques du cododo sont clairement en faveur du berceau sur le côté.

D’après Santé Publique France, le partage du lit multiplie le risque de Mort Inattendue du Nourrisson par 5, alors que le partage de la chambre le divise par 2 !

La raison principale d’une mortalité élevée en cododo dans le lit parental est qu’il est bien difficile de respecter toutes les conditions de sécurité tous les jours sans exception, comme par exemple :

  • un matelas ferme et plat (on évite les lits à 2 matelas, ou bébé pourrait se coincer et étouffer)
  • suffisamment de place pour éviter d’écraser bébé en se retournant,
  • pas de couverture, de couette ni d’objets dans le lit à cause du risque d’étouffer bébé,
  • on éloigne les oreillers de bébé
  • des barrières de lit pour éviter les chutes,
  • un habillement adapté pour bébé : il aura probablement beaucoup plus chaud avec ses parents que dans un berceau tout seul
  • on n’emmaillote pas bébé, il doit être libre de ses mouvements
  • ne jamais se coucher dans le même lit qu’un bébé après avoir bu de l’alcool, pris des médicaments ou de la drogue, car le risque d’écraser / étouffer bébé est décuplé
 
Donc si vous envisagez de faire dormir bébé dans le lit parental, souvenez-vous que le risque dépend de :
  • à quel point le lit, le matelas et les couvertures sont adaptées au bébé ?
  • qui dort avec l’enfant et qu’a fait cette personne avant de dormir ?

Le cododo favorise le sommeil du nouveau-né allaité et de la Maman

J’ai donc tendance à recommander chaudement l’achat d’un berceau de cododo qui peut s’ouvrir et se fermer sur le côté.
Vous cumulez alors tous les avantages :

  • votre nouveau-né dort en sécurité dans son berceau : il a un matelas ferme sans couverture, il ne risque pas de se faire écraser, ni de tomber du lit
  • pas de besoin de se déplacer pour allaiter bébé la nuit : ça vous permet de vous rendormir facilement après une tétée de nuit

Mais il y a tout de même quelques inconvénients :

  • Vérifiez régulièrement que le berceau de cododo est soigneusement collé à votre lit (accroché par des sangles) pour éviter tout risque d’étouffement entre lit parental et berceau
  • Bébé dans la chambre parentale peut impliquer d’adapter vos relations de couple 🔥🔞: vous pouvez improviser et explorer de nouveaux terrains de jeux !
  • Le sommeil de votre conjoint risque d’en pâtir

Je vous conseille d’en discuter ouvertement avec lui.
Tout le monde est plus détendu quand les enjeux sont clairs dès le début !

Ceci dit, mon expérience de Papa en cododo est plutôt positive :

  • Si je sais que ma femme s’occupe de notre bébé la nuit, je me réveille très peu quand elle allaite.
  • Par contre, si je sais que c’est mon tour de m’en occuper, je me réveille naturellement le premier

Sommeil du nouveau-né allaité : quel rôle pour le Papa ?

Le Papa comme soutien

Dans les paragraphes précédents, je m’adressais aux Mamans allaitantes, ici je m’adresse aux Papas de bébés allaités.
C’est un sujet qui me tient naturellement à cœur car je l’ai vécu.
J’ai même été parfois frustré que ma chérie puisse endormir nos filles très facilement au sein.
Alors que pour un Papa, c’est beaucoup plus difficile.

On dit souvent que le rôle d’un Papa, c’est de soutenir et aider la Maman.
Oui, clairement : la Maman passe énormément de temps à allaiter et ça lui prend beaucoup d’énergie.
Donc elle a vraiment besoin d’un Papa présent et attentionné.
Autant pour de l’aide pratique et logistique que pour un soutien moral.

Le Papa spontané

Mais leur proposer seulement un rôle de soutien relègue les Papas au second plan, dans une attitude attentiste.
Et ça suppose que c’est la Maman qui est censée s’occuper de bébé en priorité : à quel siècle vivons-nous exactement ?

Si ma relation avec mes enfants est seulement par l’intermédiaire de ma chérie, ou à sa demande, je me sens clairement en échec dans mon rôle de Papa.
Je veux une relation directe et spontanée avec mes filles !

Je voudrais donc encourager les Papas à prendre des initiatives dans la relation avec leur nourrisson.
Surtout la nuit.

Oui, c’est compliqué au début, car bébé a une relation privilégiée avec sa Maman grâce à l’allaitement.
Mais l’un n’empêche pas l’autre.
Il suffit de persévérer tout en douceur.
Par exemple avec des moments de câlins, jeux ou bain en journée.
Et votre nouveau-né appréciera tout autant d’être apaisé par son Papa que par sa Maman la nuit.

Si bébé a fait une tétée nocturne depuis moins d’une heure et demie, et qu’il se réveille encore, il a rarement besoin d’être nourri tout de suite (sauf exceptions : pic de croissance ou tétées groupées du soir)
Donc son Papa peut s’en occuper et trouver une solution tout autant que sa Maman :

  • Offrir un câlin en peau à peau : tous les bébés adorent la poitrine de leur Papa !

  • Changer la couche

  • Chanter une berceuse ou simplement proposer une présence rassurante

En bref, mon message pour les Papas est : soyez spontané et écoutez votre cœur !
Vous êtes Papa la nuit aussi !!!

Partagez cet article si vous êtes d’accord.

Je vous ai préparé un guide gratuit : "Votre bébé dormira mieux dès ce soir (6 changements simples et sans pleurs)"
Emmanuel

Emmanuel Bouvier coach en sommeil bébé
Coach sommeil bébé certification gentle sleep

Partager ce post

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres conseils sommeil bébé

Sommeil du bébé allaité

RGO bébé allaité : 8 clés pour le soulager

Votre bébé allaité régurgite tellement qu’il a un bavoir sur toutes ses photos. Il hurle de douleur dès que vous le posez.Résultat : vous avez

Sommeil du bébé allaité

Allaitement et sommeil : halte aux préjugés

L’allaitement a mauvaise réputation.Les bienfaits pour la santé des bébés ne sont plus à démontrer, mais les Mamans allaitantes s’attendent à vivre un véritable parcours

Téléchargez
votre guide gratuit

Recevez par mail notre guide, appliquez ses conseils et votre bébé dormira mieux dès ce soir (6 changements simples et sans pleurs)

Saisissez votre email :