La régression des 4 mois est très déroutante pour les parents.

Dressons le tableau : les 2 premiers mois après la naissance ont été très difficiles, avec de multiples réveils la nuit.
Votre bébé avait un rythme un peu chaotique, difficilement prévisible.
Au troisième mois, vous commencez à entrevoir une amélioration, bébé se réveille un peu moins souvent.
Il dort même parfois 5 ou 6 heures d’affilée… peut-être qu’un jour vous pourrez dormir une nuit complète ?
Il prend des habitudes, vous commencez à vous adapter à son rythme, mais vous êtes toujours crevée par le sommeil fractionné.
Et vers 4 mois : bim ! 
Il recommence à se réveiller toutes les heures ou parfois même toutes 10 minutes …
C’est très frustrant, on ne sait plus si on avance ou si on recule !
Et comme bébé s’endort souvent dans vos bras, vous avez l’impression qu’il se réveille une fois posé dans son lit parce qu’il ressent votre absence.
Vous vous demandez si votre bébé a besoin d’être collé à vous pour bien dormir… gros manque de liberté pour vous en perspective !
Pour prendre une métaphore de randonnée, c’est comme si vous veniez de gravir le Mont Blanc pendant 2 mois : c’était usant !
Le troisième mois ressemblait à une zone de plat : moins fatigant, mais pas assez reposant pour récupérer.
Et puis arrive le quatrième mois : par un coup du sort, vlan! Vous êtes retournée au niveau de la mer et l’Everest se dresse devant vous…

Que se passe t’il vers 4 mois ?

Précision sur l’âge : on parle de régression des 4 mois, car en moyenne, elle arrive vers 4 mois. Mais chaque enfant se développe à son propre rythme. Cette régression peut donc arriver vers 3 mois et demi comme vers 5 mois.

De jour : c’est la fête des nouveautés !

Vers 3-4 mois, bébé expérimente de nouvelles capacités psycho-motrices :
  • sur le dos, il commence à rouler sur les côtés
  • sur le ventre, il relève sa tête et s’appuie sur les coudes
  • il essaie d’attraper les objets proches de lui
  • il peut jouer longtemps avec un hochet, mais le perd souvent des mains
…et le plus important : il commence à attraper des objets volontairement !
Avec cette nouvelle capacité, sa vision du monde change complètement.
Jusqu’à maintenant, sa préhension était plus ou moins automatique, sans réfléchir.
Et soudain, il réalise qu’il a un pouvoir sur les objets, qu’il peut les faire bouger, voire même faire du bruit avec !
Imaginez l’émerveillement du bébé qui découvre cette nouvelle capacité : il a envie de saisir tout ce qui lui passe à portée de main et de tout tester !
En bref, sa curiosité sur les objets qui l’entourent est décuplée.

Qui dit nouvelles capacités, dit aussi nouvelles frustrations.

Imaginez-vous dans une confiserie remplie de bonbons et de chocolats, il y en a partout : sur les meubles, sur les murs, au plafond. Mais vous n’avez accès qu’à une ou deux confiseries à portée de main. Les autres ne vous sont pas accessibles car vous avez une capacité de déplacement trop limitée.
Votre bébé de 4 mois est dans la même situation : il voudrait jouer avec tous les objets qu’il voit par terre, sur les meubles et au plafond, mais il n’a accès qu’à ce que vous lui mettez dans les mains.
Très frustrant.
Et encore, il est bien maladroit avec ses petites mains : les objets lui échappent très souvent des doigts.
Ultra-contrariant.

Au moment du coucher : fatigué, pas envie de dormir !

Pendant les 3 premiers mois, le cycle veille-sommeil du bébé était plutôt simple :
  • Il dort quand il est fatigué
  • Il se réveille quand il a faim ou soif
Vers 4 mois, le moment du coucher devient beaucoup plus délicat, pour la sieste comme pour la nuit : la curiosité de bébé est rarement rassasiée, et les frustrations de l’apprentissage sont particulièrement intenses à cet âge là.
En gros, quand le parent dit au bébé « c’est l’heure de dormir « , le bébé répond intérieurement : « je n’ai pas fini de découvrir le monde », et « je suis très énervé par ce hochet qui m’échappe encore des mains! »

De nuit : le sommeil adulte se met en place

Pendant ses 2 premiers mois, le sommeil de bébé est constitué de 2 phases :
  • le sommeil agité : il deviendra plus tard le sommeil paradoxal. C’est la phase où son cerveau intègre tous les nouveaux apprentissages
  • et le sommeil calme, qui deviendra plus tard le sommeil lent, critique pour la récupération physique
Contrairement aux adultes, un bébé s’endort en sommeil agité, ce qui est très impressionnant quand c’est la première fois qu’on observe un bébé s’endormir : même s’il a les yeux fermés, il s’agite tellement qu’on a l’impression qu’il est réveillé et qu’il râle !
De manière générale, le sommeil des premiers mois est de nature très chaotique…
Vers 2 mois, le sommeil calme de bébé connaît une évolution vers des phases plus profondes (qui deviendront les phases 3 et 4).
Ces phases correspondent à un sommeil plus lourd, dont il est plus difficile de se réveiller
Mais vers les 3-4 mois, deux changements cruciaux interviennent :
  • Les phases 1 et 2 apparaissent, le sommeil devient plus léger
  • Bébé ne passe plus en sommeil paradoxal dès l’endormissement. Ce sont donc ces phases 1 et 2 de sommeil léger qui ont lieu en premier.
C’est donc la double peine pour les parents :
  • Plus il y a de phases, plus il y a d’occasions de se réveiller à la transition entre les phases : certains bébés se réveillent toutes les 10 minutes à ce moment-là !
  • Et en plus bébé a le sommeil très léger pendant 10 ou 20 minutes après l’endormissement…
Voilà, c’était le premier article d’un gros dossier sur la régression des 4 mois. Les articles suivants seront sur les erreurs que nous avons fait, et sur des solutions bienveillantes pour aider bébé à se coucher rapidement et se réveiller moins la nuit.

Et vous, quelle a été votre expérience des 4 mois de votre bébé ?

 

Emmanuel

Je suis fan de chocolat, de Jean-Jacques Goldman et de ballades en pleine nature.

J’adore aussi câliner ma fille et décortiquer les études scientifiques sur le sommeil bébé et le bonheur en famille.

Mais je n’ai encore rien trouvé sur comment le chocolat peut nous aider à devenir de meilleurs parents smile … aidez-moi !

 

 

 

Souhaitez-vous connaître

 

 6 méthodes bienveillantes pour endormir votre bébé ?

 

Téléchargez gratuitement notre guide de 25 pages et passez enfin des nuits paisibles

Vous allez recevoir votre guide d'ici quelques minutes.